HBCCS Handball HBCCS Clermont l'Hérault handball aventure
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 22 février 2014

La tronche du MAG : Jean-Loup Faustin, joueur au MAHB

Ce mois-ci, le HMS vous présente Jean-Loup FAUSTIN, un nouvel handballeur Clermontais qui perce au plus haut niveau (et un de plus !). Après un parcours très sérieux au HBCCS puis à l'USAM, celui-ci a intégré cette saison le centre de formation du MAHB. Son travail acharné lui permet désormais de jouer avec les meilleurs de LNH et en coupe d'Europe !  Comme quoi, il n'y a pas de fumée sans feu.

Le HandMagSalagou se devait de dévoiler à ses fidèles lecteurs son parcours.

montpellier-zomimak_jean-loup_faustin.jpg

Quand as-tu commencé le hand-ball et quel est ton parcours de handballeur ?

J'ai commencé le Hand à l'âge de5 ans au HBCCS, où j'étais entrainé par ma mère jusqu'à l'âge de mes 14 ans. Durant cette période je me suis fait beaucoup de très bons amis.

Par la suite je suis resté à Clermont avec cette bonne génération jusqu'en -18 ans Région en 2010. Cette même année je suis rentré au Pôle espoir de Nîmes.

En  2011, l'année d'après, j'ai rejoint l'USAM pour deux belles saisons en -18 nationaux, entrainé par Marc Wiltberger et Jacky Brun.

Enfin depuis cette année je suis au centre de formation du MAHB.

 

Pourquoi as-tu choisi le hand ?

J'ai choisi le Hand car mes parents sont passionnés et, que quand on est petit on suit ses parents. J'aie ssayé d'autres sports auxquels je n'ai jamais accroché.

 

Quel est ton meilleur souvenir sportif ?

Mes meilleurs souvenirs sportifs sont à Clermont. C'est lorsque nous avons gagné le titre de champion Régional en -18 ans. Mais je dois avouer que cette année le trophée des champions en Tunisie a aussi été un très bon souvenir ainsi que la finale de la coupe d’Europe dans la salle de Chambéry au « phare ».

 

Toi qui connais bien le HBCCS, peux-tu nous donner 3 mots qui le représentent le mieux ?

Combativité Honneur et Festivité.

 

L'interview « décalée »

Ton surnom (et pourquoi)?

Tiloup, c'est mon surnom d'enfant c'est celui que me donne mon père et les Clermonais car il signifie ''petit loup''. Puis à Nimes j'ai eu droit à Potter car j'ai une cicatrice sur le front comme le célèbre sorcier. Enfin cette année à Montpellier c'est Yanlo mais je ne saurais vous dire pourquoi.

 

Ta principale qualité ?

Je dirais ma persévérance.

 

Ton principal défaut ? 

Je suis plutôt mauvais-perdant et très râleur.

 

Ce qui te rend heureux ? 

Être avec ma famille mes copains et bien sûr jouer au Hand, et d'ailleurs ce n’est qu'à Clermont que j’ai pu avoir les trois en même temps. Car j'étais entrainé par ma mère (mon père n'est jamais loin non plus) et je jouais avec mes copains.

 

Ce qui t’énerve ?

Les personnes qui pensent être parfaites.

 

Une couleur ? 

Le bleu de chez nous!

 

Un fruit ? 

Le raisin.

 

Un alcool ? 

Les bières de nos cher amis bavarois.

 

Un plat ? 

Les Lasagnes de ma mère sans hésiter.

 

Un numéro ? 

Le 8 c'était celui de mon père, ainsi que le mien quand je jouais à Clermont.

 

Un endroit de l'Hérault ? 

Le Lac su Salagou, pour moi, c'est l'endroit le plus beau de notre département.

 

Ton passe-temps favori ?

Hormis le Hand, j'adore jouer aux cartes.

 

Ta plus grosse honte handball? 

Je ne saurais répondre a cette question car je n'ai jamais vraiment eu honte lorsque j'ai fais du Hand. Mais par contre je peux vous dire mon plus gros fou-rire, c'était à un match à Clermont contre Frontignan en -12 ou -14 ans, et une personne (dont je ne dirais pas le nom) a fini lors d'une contre-attaque au fond des filets avant le ballon et sans toucher le gardien. 

 

Ta définition du bonheur ?

Les choses simples, l'humour, la famille, les ami(es) …

 

Ton joueur préféré?

Mickael Guigou car tout ce qu'il a fait et ce qui fait encore est magique. Et c'est une personne extrêmement gentille. 

 

Ton club préféré?

Sans aucune hésitation le HBCCS.

 

Ton pire souvenir handball ? 

Je dirais l'année dernière car j'ai perdu trois finales majeures dans les championnats de france -18 ans et deux fois les interpoles.

 

Le coach (ou dirigeant) qui t’a marqué ?

En premier je dirais les cris de ma mère quand on était petit et ça beaucoup de personnes les connaissent!  Mais aussi Marc Wiltberger qui était mon entraîneur durant mes deux années à l'USAM. Il a représenté un tournant majeur de ma petite expérience.

 

Le plus fêtard en 3ème mi-temps que tu ais connu?

Je dirais Malo dans sa grande époque mais suivi de près par mon très bon amis Joffré Jayme. 

 

Le plus fashion ?

Remy Uhlik ou Jimmy Brun, deux ailiers droits de l'USAM.

 

Sur le terrain, tampon ou tant pis ? 

TAMPON autant faire valoir nos valeurs Clermontaises... puis j'aime pas trop les regrets.

 

Les commentaires sont fermés.